Première pièce productrice de déchets de la maison, la cuisine gagne à adopter la démarche zéro déchet.

Tour d’horizon des possibilités et des gestes à adopter pour limiter son impact sur la planète au quotidien.

Les matériaux durables

Je ne sais trop par où commencer tellement les éléments issus de la pétrochimie ont envahis nos cuisines…

Par « éléments issus de la pétrochimie « j’entends essentiellement la matière plastique. Synonyme d’une vie plus facile et pratique, les dangers du plastique tant sur notre organisme que sur l’environnement ne sont pourtant plus à démontrer. Nous avons beaucoup entendu parlé du bisphénol A qui serait cancérigène, mais le plastique est également responsable de diabètes, de troubles hormonaux mais aussi de la mauvaise qualité de l’air  et j’en passe! Différentes analyses ont montré que nous ingèrerions l’équivalent d’une carte de crédit de matière plastique par semaine! Il devient alors urgent de revoir notre mode de vie à ce sujet. Privilégier les matériaux durables et naturels n’est pas un luxe mais une question de santé, pour nous et notre planète.

On commence par jeter sa vieille éponge jaune et verte, sans personnalité et surtout composé  de matériaux issus de la pétrochimie. On adopte le Tawashi! Lavette écologique venu du Japon, elle se crochète, tricote, tisse avec des fils naturels et se personnalise à souhait.

Vous pouvez lire mon article à ce sujet ici : Le Tawashi : 3 méthodes pour 1 éponge 0 déchet, et télécharger le tuto qui va avec ici : Réaliser une éponge Tawashi.

Pour les plats bien encrassés, on peut compléter la panoplie avec une brosse à vaisselle en fibres naturelles  après un bon trempage.

De même, on oublie le film plastique et on se procure des bees wraps, couvercles en tissu de coton enduit à la cire d’abeille, ce qui les rend imperméables. Vendus en différentes dimensions et formes, ils seront parfaitement adaptables à l’ensemble de vos plats. Ils pourront également servir pour emballer vos sandwich ou protéger vos fruits et légumes entamés. Et pour l’entretien, un petit coup d’éponge et de temps à autre des petites touches de cirage pour parfaire l’étanchéité et c’est reparti!

On continue dans la démarche zéro déchet en rayant de la liste de course le papier absorbant jetable. On opte pour le papier absorbant lavable. En tissu de coton ou bambou pour un pouvoir absorbant encore plus efficace, ils sont en plus jolies.

Enfin, on fait du bien à sa santé en mettant au rebut ses poêles en Téflon (on ne citera pas de marque). En effet, si le Téflon a la réputation et la praticité de rendre les poêles non adhésives, donc d’être diététiques (pas de nécessité de rajouter de l’huile pour la cuisson) et facilement nettoyable, de nombreuses études ont néanmoins démontré qu’une mauvaise utilisation ou la vétusté des poêles pouvait entrainer la dégradation du Téflon qui devient alors cancérigène. Pour y remédier, on ressort les bons plats en fonte de mamie (C’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures confitures dit-on),  on opte pour des matériaux plus sains type acier inox, cuivre etc. (attention car certaines batteries de cuisine sont en effet en matériaux réputés sains mais l’intérieur est recouvert d’un film non adhésif (autrement dit du Téflon ou apparenté). On a donc rien gagné.).

Les sans emballages

Du vrac du vrac du vrac! Aujourd’hui il est très facile de se fournir en vrac que se soit pour les produits d’épicerie ou pour les produits d’entretien. Même les grandes surfaces s’y sont mis. (Je ne plébiscite pas du tout les grandes surfaces, loin de là, mais pour dire qu’il n’y a vraiment plus d’excuse pour ne pas s’y mettre!). Bien sûr les magasin bio ou spécialisé tel Day by Day vous offriront plus de choix en la matière (liquide vaisselle, lessive, vinaigre, huile etc) que les grandes surfaces. L’idéal est de venir avec son contenant évidemment.

En parlant de contenant, on troque les boîtes en plastique de sa cuisine contre des bocaux en verre pour conserver ses aliments. Pots de confiture, pots de moutarde, bocaux de légumes…il est assez facile de s’en procurer « gratuitement » (bah oui entre guillemet car vous les avez quand même payé à un moment donné dans votre prix d’achat. Raison de plus pour s’en resservir.).

Évidemment, même si elles sont bien tentantes, on proscrit les machines à dosette pour son café (à moins d’utiliser les dosettes réutilisables mais pour en avoir fait l’essai, elles méritent encore d’être perfectionnées car se cassent rapidement et pour l’heure, il est encore difficile de s’en procurer pour toutes les machines à dosettes). On ressort donc la bonne vieille cafetière à l’italienne ou la machine à percolateur. Les vrais amateurs de café ne s’y tromperont pas.

Pour le thé, idem, nul besoin d’investir dans des sachet de thé réutilisables en tissu, les boules en inox font très bien leur travail.

Le fait maison

Au risque de me répéter, faire ses produits ménagers soi-même est un vrai atout économique en plus de l’atout écologique.

Les tutos et ateliers DIY fleurissent un peu partout pour vous apprendre à réaliser votre liquide vaisselle ou vos tablettes pour lave-vaisselle.

Réalisés avec des produits respectueux de votre santé et de la planète, vous y trouverez vite votre compte.

Le compostage

Le must du must en terme de zéro déchet! composter ses déchets de cuisine divise par 2 voir par 3 le volume de votre poubelle! épluchures de fruits et légumes, coquilles et boîte d’oeufs, sachet de thé etc. composter réduit vos déchets mais est en plus bénéfique pour votre potager ou vos fleurs en bacs. Que vouloir de plus?

Pour en savoir plus sur le compostage, vous pouvez lire mon article complet à ce sujet ici : Faire son compost, c’est facile! et télécharger le tuto qui va avec ici : Fabriquer un composteur.

Voilà! Je vous ai fait part des principaux gestes qui font aujourd’hui partie de mon quotidien, mais peut-être avez-vous d’autres astuces que je ne connais pas encore? Dans ce cas, n’hésitez pas à me laisser un commentaire afin de venir enrichir cet article.

En attendant, je vous laisse avec cette affiche à télécharger pour vous aider dans votre démarche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *