couture D.I.Y.

Masque barrière multicouches à plis : Le tuto!

ensemble de masques barrières à plis

J-15 avant la fin du confinement! Le port obligatoire du masque barrière pour le grand public est l’un des dispositifs envisagé pour assurer un déconfinement en toute sécurité. Pour rester un consomm’acteur efficace, n’attendez pas que l’état vous apporte la solution, prenez les devants et cousez le votre!

Lavables, ces masques barrières seront ainsi réutilisables.

Rappels…

l’AFNOR (l’Association française de NORmalisation) indique que « le dispositif « masque barrière » est destiné à compléter les gestes barrières et les règles de distanciation sociales. Il est destiné au grand public et notamment à toute personne saine ou asymptomatique.

Le masque barrière n’exonère aucunement l’utilisateur de l’application systématique des gestes barrières, qui sont essentiels, ainsi que les règles de distanciation sociales visant à lutter contre les infestions virales.

Ce dispositif n’est pas destiné à être utilisé par les personnels soignants au contact des patients. Les masques de type FFP2 et les masques à usage médical (ou chirurgicaux) ont vocation à être utilisés et réservés aux personnels de santé.

Ce dispositif n’est ni un dispositif médical au sens du règlement UE/2017/745, ni un équipement de protection individuel au sens du Règlement UE/2016/425. »

Un masque barrière pour quoi faire alors?

Je vous cite ici l’AFNOR car il est à l’origine de la normalisation des masques barrières en terme de confection, matériaux utilisés etc. Mais ayant personnalisé la confection de base pour l’adapter au mieux à mon utilisation, je ne saurais m’engager concernant la conformité de ces masques.

Aussi, si vous souhaitez un masque barrière « Normé », je vous invite à vous rapprocher du site de l’AFNOR, où vous pourrez, après inscription, télécharger le document spécifique aux masques barrières et pourquoi pas participer à l’effort collectif pour leur confection ou simplement faire don de matériaux. (Je ne vous cache pas qu’à l’heure où j’écris cet article, l’accès aux bandes élastiques est un vrai parcours du combattant!)

Suivez le lien ici : masques-barrières.afnor.org

Le port de masque barrière « limité à une demi-journée permet de constituer une barrière de protection contre une éventuelle pénétration virale dans la zone bouche et nez de son utilisateur ou d’une personne se trouvant à proximité. Il a pour vocation de protéger cette zone contre tout contact avec les mains.

L’utilisation du masque barrière est envisagée par exemple pour une personne quittant son domicile pour se rendre sur le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés. Ce dispositif peut contribuer à la protection de l’ensemble d’un groupe portant ce masque barrière. »

Ce à quoi répond parfaitement le masque barrière ci-dessous! Alors, à vos machines et bonne couture!

Le matériel :

La composition de ce masque tient compte des matériaux en ma possession durant cette période de confinement. N’oublions pas que dans Les Ateliers de la Petite Noisette on recycle, on transforme, on adapte!

  • Des chutes de tissus : popeline 100% coton. Vous pouvez récupérer sur de « vieilles » chemises ou de « vieux » draps. Je place « vieux et vieille » entre guillemet car semblerait-il que du tissu trop ancien n’aurait plus les mêmes qualités filtrantes.
  • De la toile non tissé pour la doublure. J’ai utilisé ici un voile en polypropylène type voile d’hivernage 30g/m².
  • De la ouate polycoton pour la couche intermédiaire.
  • 2 morceaux de ruban élastique, 5mm x 17cm.
  • Du fil métallique gainé type jardinage (facultatif). Celui-ci va servir de barrette nasale afin de bien plaquer le masque sur le visage; Et accessoirement, pour les porteurs de lunettes comme moi, cela permet d’éviter la condensation sur les verres. Bah oui, il faut penser à tout 🙂
  • Du fil, des ciseaux, un crayon,
  • Un gabarit (le gabarit que j’ai réalisé, en carton, a été établi à partir d’un masque en papier qu’il me restait. Je l’ai décousu, remis à plat et relevé les dimensions et l’emplacement des plis.)

Comment coudre votre masque barrière?

  1. Commencez par couper le tissu, le voile et la ouate aux dimensions de votre gabarit.
  2. Dans un second temps, piquez les extrémités des élastiques sur l’endroit de votre tissu, à environ 2cm du bord haut et bas.

apporte un visuel en rapport aux consignes de montage

  1. Superposez ensuite les différentes couches de manière à avoir : le tissu sur l’endroit- le voile- la ouate. Épinglez le tout.

image venat appuyer la description

  1. Ceci étant fait, tracez un repère de couture à 1,5 cm tout le tour.
  2. Je vous conseille de piquer en commençant par une des longueurs et de laisser une largeur sans couture afin de pouvoir retourner l’ouvrage ensuite.
  3. Vous pouvez maintenant réajuster le surplus de couture en coupant l’excédent si besoin. Dégarnissez les angles (autrement dit, coupez les coins en diagonal), de façon à avoir des beaux coins une fois retourné.
  4. Retournez l’ouvrage, au niveau du voile.
  5. C’est à ce moment là que vous pouvez insérer le « pince-nez » en le disposant à l’intérieur, dans la couture du bord haut. Celui-ci sera coincé tel un passepoil lors de la surpiqûre finale.
  6. Rentrer l’ourlet au niveau de l’ouverture et épinglez.
  7. Effectuez les plis en pliant A2 sur A1 et B1 sur B2. Épinglez- les pour les maintenir en place.

  1. Il ne reste plus qu’à effectuer une surpiqûre à 0,5cm du bord sur tout le pourtour de l’ouvrage.

Tadam! votre masque barrière est terminé!

Verdict à l’usage?

  • Sachez que les différents tissus résistent au lavage à haute température. (j’ai testé avec de l’eau sortant de la bouilloire) mais les élastiques risqueraient d’avoir une durée de vie limitée.

  • Il est confortable à porter. Je l’ai testé toute une matinée sans problème majeur autre que celui lié au port du masque; Autrement dit, il est moins aisé de respirer avec un masque sur le nez que sans, mais cela est inhérent à n’importe quel masque.

  • La barrette nasale remplit bien sa fonction et est tout à fait compatible avec le port de lunettes.

  • Malgré les 3 épaisseurs, le masque reste très léger à porter.

  • Si des fois il vous prenait l’envie de vouloir repasser votre masque (Pour marquer à nouveau les plis par exemple) alors ne repassez que sur le côté tissu; Le voile non tissé ne résiste absolument pas au fer à repasser. Logique en même temps, c’est du polypropylène. Mais mieux vaut être averti! (oui, là aussi ça a été malencontreusement testé ahah!)

Quelques règles de base

Nul besoin de vous rappeler qu’un masque, « normé » ou non, ne vaut rien sans quelques règles de base.

Je vous les remets ici. Au cas où…

Mettre un masque barrière

  • Se laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique avant toute manipulation du masque.
  • Placer la masque barrière sur le visage, la barrette nasale sur le nez.
  • Tenir le masque barrière de l’extérieur et passer les élastiques de part et d’autre des oreilles.
  • Abaisser le bas du masque sous le menton.
  • Terminer en pinçant la barrette nasale avec les deux mains pour ajuster au niveau du nez.

Retirer un masque barrière

  1. Avant tout retrait du masque barrière, se laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique.
  2. Retirer le masque barrière en saisissant par l’arrière les élastiques sans toucher l’avant du masque.
  3. Mettre celui-ci directement au lavage.
  4. Se laver de nouveau les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique.

Laver et sécher un masque barrière

  • Il n’est pas recommandé de produits spécifiques autres que la lessive habituelle. Cependant, assurez-vous de la non toxicité des résidus inhalés. (personnellement les lessives de supermarché me sont irrespirables. Leur parfum, bien trop prononcé me fait suffoquer, même sans masque.). Pour ma part, ma lessive « maison » contient de l’huile essentielle de Tea-tree, reconnue pour ses vertus bactéricides, fongicides, antivirales, et antiseptiques. Je vous invite néanmoins à beaucoup de vigilance et de rigueur quant à l’utilisation des huiles essentielles.
  • Le cycle complet de lavage (mouillage, lavage, rinçage) doit être d’au moins 30mn, avec une température de lavage de 60°C.
  • Il est recommandé un séchage complet du masque barrière en moins de 2h. Autrement dit, l’utilisation d’un sèche-linge est fortement conseillé.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces recommandations et bien plus encore sur le site de l’AFNOR.

Ce tuto est également disponible en version téléchargeable ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *